5 questions - Alex Lauzon

5 questions - Alex Lauzon

 
Osman Zeki, Directeur, Technologie
Publié le févr. 09, 2018
Catégorie: Nouvelles U92
Osman Zeki, Directeur, Technologie
Publié le févr. 09, 2018
Catégorie: Nouvelles U92

Alex Lauzon se joint à l’équipe de U92 en tant que développeur back-end.

Cet amateur de gastronomie a répondu à nos 5 questions.

Question 1 — La dernière application mobile que tu as téléchargée, et pourquoi ?

Bonne question! Ça fait trop longtemps pour que je me souvienne, sûrement Info-Neige au début de l’hiver! Très utile pour changer de côté mon vieux bazou - une pétillante Jetta 2004 - lors du chargement de la neige. Par contre, je peux facilement dire quelle est la dernière application que j’ai désinstallée : Facebook. Je me suis tanné du réflexe qui me pousse à ouvrir Facebook aussitôt que j’ai deux minutes : dans la file, hop ! je vérifie Facebook ! Les pâtes cuisent, hop ! je vérifie Facebook ! Je me suis simplement lassé d’y aller si souvent pour toujours revoir les mêmes choses. Maintenant, lorsque je suis dans une file d’attente, je regarde autour de moi ;)

Question 2 — Un livre qui a eu un impact/influence sur ton travail ?

« Laravel: From Apprentice To Artisan », un livre écrit par le créateur du cadriciel Laravel : Taylor Otwell. Publié en 2013, ce livre a été le coup de pouce qui me manquait pour enfin délaisser CodeIgniter (un autre cadriciel PHP populaire à l’époque) et me mettre à utiliser Laravel en production. Je n’ai plus jamais regardé en arrière !

Question 3 — Ta philosophie de travail ?

Demeurer pragmatique et efficace.
Bien faire les choses, soit utiliser les meilleures pratiques du métier tout en gardant un œil sur le budget du projet. C’est poétique et plutôt joli de coder un couteau suisse en 100 heures, mais si le budget prévoit un simple tournevis à tête plate en 30 heures, il faut faire avec et livrer le plus beau tournevis possible.

Question 4 — Une nouvelle tendance sur laquelle on devrait garder un œil selon toi ?

L’intelligence artificielle n’est pas vraiment une tendance, mais s’il y a un truc sur lequel on doit garder l’œil, c’est clairement ce domaine. Tout est à faire et l’impact sur l’humanité sera aussi grand que l’arrivée d’Internet. Sinon, apparemment, les bricolages en bâton de popsicles feront un grand retour en 2018. À surveiller.

Question 5 — Ton resto préféré à Montréal ?

Juste un ? C’est impossible de répondre. Je peux tricher ?

  • H4C et Régine Café pour les brunchs si loin du classique « deux œufs/bacon ».
  • Mauvais garçons : Ça te démarre bien une journée d’engouffrer une gaufre au poulet frit dès 10 h le matin.
  • Restaurant Graziella pour la délicatesse et le réconfort.
  • Le Pied de cochon pour l’allégresse et la congestion de mes artères.
  • Toqué pour la classe mondiale, seul restaurant montréalais à ce niveau selon moi.
  • Joe Beef pour le spaghetti au homard - même si j’en fais un meilleur, si, si, je le jure !
  • Elana pour la solution temporaire à n’importe quel spleen : la pizza et le vin rouge italien.
  • Chez Paul Patates pour deux choux/moutarde et une frite.
  • Ouzeri pour la pieuvre grillée.
  • L’Express pour tous les souvenirs et les leçons de vie données par Joël, le chef à l’époque.
  • Boucan pour la poutine au porc effiloché.
  • Park pour la qualité et la facture la plus élevée (et de tellement loin !) de ma vie pour 2 personnes.
  • Sumac pour la salade tiède.

Question Bonus – Un fait cocasse à nous confier ?

Ma mère voulait me prénommer Alexandre. Mon père, homme sage et réaliste, suggéra de me prénommer Alex puisque tout le monde allait m’appeler ainsi de toute façon. Ma mère accepta. Je fus donc baptisé Alex. Par politesse (enfin, je l’interprète ainsi), on m’appelle très souvent Alexandre. Ouaip.

Prêts?C’est parti.

Prêts?
C’est parti.

Nous contacter