en
5 questions - Simon Regniault

5 questions - Simon Regniault

  • 2018-01-12
  • Guillaume Grassiant, Directeur adjoint, services conseil
  • Catégorie : Nouvelles U92
5 questions - Simon Regniault

En tant que superviseur au service-conseil, Simon Regniault sait marier ses expériences en publicité et en marketing. Découvrez-en plus sur lui en 5 questions. 

 

Question 1 — La dernière application mobile que tu as téléchargée, et pourquoi ?

Google Home. L’application qui permet de paramétrer l’objet. Je l’utilise tout le temps : il me joue la musique que je veux, il me dit quand sont mes prochains rendez-vous et combien de temps je mets pour m’y rendre, il me dit si je dois mettre une tuque et il m’aide quand je cuisine… le futur :)

 

Question 2 — Un livre qui a eu un impact/influence sur ton travail ?

Je suis très intéressé par la façon dont Tim Brown parle du « design thinking » dans son livre et dans ses interventions, j’aime l’idée que faire appel au design c’est rechercher une stratégie plus que dessiner un objet.
Sinon, je m’attaque à La chute de l’empire humain , ou les mémoires d’un robot, de Charles Édouard Bouée (comme une bouée), c’est excitant intellectuellement, mais pas rassurant.

 

Question 3 — Ta philosophie de travail ?

« Po l’temps d’niaiser. »

 

Question 4 — Une nouvelle tendance sur laquelle on devrait garder un œil selon toi ?

Je dirais tendance émergente plutôt que nouvelle : les chatbots.
Ils vont permettre aux marques d’entrer plus facilement en connexion avec les consommateurs sur l’ensemble des plateformes de messageries/réseaux sociaux. Ils offrent la possibilité d’avoir une réponse instantanée et presque individualisée. Le consommateur ne discute plus avec une personne derrière une plateforme, mais avec une marque intelligente. 

 

Question 5 — Ton resto préféré à Montréal ?

En ce moment, 2 préférés :

  • L’Ile Flotantte (anciennement Les deux singes de Montarvie). C’est un restaurant type gastronomique, mais pas prétentieux, une petite place assez chaleureuse.
  • Le Léméac. Parce que j’y retrouve la sensation d’être dans une bonne brasserie française on y mange un confit de canard - pommes de terre sarladaises et on y boit du pastis Henri Bardouin.

 

Question Bonus – Un fait cocasse à nous confier ?

Quand je me retrouve dans une soirée avec des gens que je ne connais pas. Je m’invente un métier marrant ou une passion étrange au milieu d’une conversation. Genre, chirurgien spécialisé dans les lobes d’oreilles, ou champion de France de craché de noyaux. 
Ma blonde me déteste quand je fais ça…