en
Proto.io : un outil de prototypage dangereusement efficace

Proto.io : un outil de prototypage dangereusement efficace

  • 2018-06-25
  • Osman Zeki, Directeur, technologies
  • Catégorie : Utile
Proto.io : un outil de prototypage dangereusement efficace

 

Lorsqu’on explique une idée complexe, on tente souvent de la représenter par un schéma, un dessin ou une image. Ce geste naturel vient entre autres du fait que 65 % de la population est de type « visuel ». Autrement dit, ces personnes assimilent mieux les nouveaux concepts en les visualisant. Plus l’idée nous semble abstraite, plus il est utile de l’imager. Par exemple, on peut tenter de l’illustrer par des analogies ou des parallèles qui font appel à notre imaginaire collectif.

Dans la création de sites web ou d’applications, on est souvent appelé à concrétiser des processus et des idées qui sont bien réels dans la tête de nos clients ou dans la nôtre. Il existe plusieurs outils à notre disposition afin de mettre en image l’architecture de nos sites et de nos applications. Les outils qui nous permettent de créer des maquettes ont beaucoup évolué au fil du temps. Aujourd’hui, certains nous permettent non seulement d’être ultra-réalistes, mais aussi de gagner en vitesse. C’est notamment le cas de Proto.io.

 

Qu’est-ce que Proto.io?

Proto.io est une application web qui permet de produire rapidement des prototypes, sans le moindre codage. Cette application permet d’intégrer du contenu réalisé dans Photoshop ou dans Sketch (bien que nous ayons remarqué certaines lacunes dans l’intégration des calques), mais aussi de créer du contenu directement dans l’application. L’outil peut même intégrer des messages textes ou « chatbots ».

 

 

L’application comble les écarts de compréhension qui peuvent exister entre les membres de l’équipe de développement, mais aussi entre le client et les développeurs. En effet, elle permet d’intégrer les idées rapidement, à même l’appareil, et de recevoir de la rétroaction en direct. Et puisqu’elle ne permet pas de créer seulement des maquettes, mais aussi des prototypes, et qu’elle intègre de réelles animations au lieu de faire défiler des pages successives (comme c’est le cas pour InVision), elle permet de tester la fluidité du produit, les interactions avec l’utilisateur et l’efficacité des animations intégrées.

Dans un contexte où les délais sont de plus en plus courts, cet outil devient un allié intéressant qui change notre approche des prototypes. Dans le cadre de la méthode du Design Sprint, par exemple, il nous permet d’élaborer un concept, de créer un prototype réaliste et dynamique, et de le tester dans la même semaine grâce à des tests utilisateurs réalisés sur de vrais appareils.

 

 

Mise en garde

Mais attention, Proto.io a le défaut de ses qualités. En raison de sa grande efficacité, il est dangereux de réaliser un prototype trop détaillé et de se perdre dans les détails. Les clients pourraient rapidement se désintéresser de l’architecture de navigation au profit de l’esthétique. Il faut donc cibler les insights qu’on souhaite recueillir et bien circonscrire nos objectifs avant de présenter le résultat au client.